Politique

Suspendu des instances du Pdci avec un ministre : un cadre du parti estime que cette « décision ne tient pas au regard de la loi »

Abidjan, 05 octobre (LP) – Un cadre du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (Pdci), suspendu « temporairement » jeudi des instances du parti, a estimé vendredi que « cette décision ne tient pas au regard de la loi » et a menacé de « saisir la justice », dans un entretien avec Le Progrès. 

Le Conseil de discipline du Pdci a annoncé jeudi une « exclusion temporaire » du ministre Kobenan Kouassi Adjoumani et Jérôme N’Guessan, tous deux, membres du Bureau Politique favorable au Parti unifié, le Rassemblement pour la démocratie et la paix (Rhdp, coalition au pouvoir), pour « indiscipline et atteinte à l’unité du parti ».

« C’est une décision qui ne tient pas au regard de la loi », a indiqué M. N’Guessan, soutenant que les procès pour l’annulation des décisions prises lors des deux derniers Bureau politique, le 17 juin à la maison du PDCI-RDA et le 24 octobre à Daoukro, sont en cours.

« J’avais déjà saisi le tribunal pour l’annulation et je l’ai encore saisi pour la suspension le mardi. Dans le procès pour la demande de suspension d’application des décisions du Bureau Politique de Daoukro (ville du centre), c’est le mardi. En ce qui concerne le procès de l’annulation, c’est le mercredi », a-t-il expliqué.

Le Pdci est plongé dans une crise interne depuis sa décision d’aller au Parti Unifié après les élections présidentielles de 2020 et de présenter un candidat à ces jouxtes électorales.

Selon N’Guessan, ses actions en justice visent à empêcher une « séparation » de Henri Konan Bédié, Président du Pdci d’avec Alassane Ouattara, Président de la République, par ailleurs Président d’honneur du Rassemblement des Républicains (Rdr, au pouvoir).

Le Pdci et le Rdr, anciennement deux principaux alliés au sein du Rhdp, sont amenés à se séparer en raison de leurs positions divergentes sur la mutation du groupement politique Rhdp en Rhdp Parti Unifié et de la désignations du candidat de la coalition aux prochaines présidentielles.

yas/bbe

Voir plus

Article connexe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close