ArchivesSociété

Rentrée scolaire 2016-2017: Voici les deux grands changements dans le primaire

Depuis le 13 septembre 2016, les élèves de Côte d’Ivoire ont repris le chemin de l’école. Dans le primaire de grandes innovations dans le primaire sont annoncées.

Au nombre des reformes entreprises par la ministre de l’éducation nationale ivoirien, Kandia Camara, il y a l’instauration des cours de mercredi matin. Selon elle, cette décision du gouvernement n’a d’autres objectifs que d’améliorer la qualité de la formation dans le primaire. « Cette mesure est une remédiassion nécessaire après les faiblesses du système relevées par le Rapport d’Etat sur le Système Educatif National (Resen). Cette étude préconise, comme disposition de fond, un développement du cycle primaire en termes d’accès, de rétention et de qualité de l’enseignement et des apprentissages », a-t-elle relevé avant d’ajouter : « D’ailleurs, les normes internationales en matière de temps d’apprentissage oscillent entre 1000 heures et 1 100 heures selon le contexte spécifique des pays. Avec les heures du mercredi matin, nous atteignons 33 semaines d’enseignement-apprentissage au lieu de 26, c’est-à-dire 990 heures par an au lieu de 858. C’est une plus-value incontestable ».

Alors aux sons discordants vis-à-vis de cette reforme, la ministre Kandia Camara lance cet appel : « Nous avons tant donné pour redresser la barque de l’école ivoirienne qu’il serait incongru de tout noyer dans des incompréhensions insurmontables. Privilégions le dialogue patient et l’écoute active. Plus jamais, dans notre système éducatif, la violence ne doit avoir droit de cité. J’en appelle au sens du devoir de chacun, à quelque niveau où il se situe sur la chaîne des responsabilités. » Comme deuxième grande reforme, il y a le changement des manuels scolaires. De sources proches du ministère, cette décision vise à améliorer la méthode d’initiation à la lecture des enfants. En outre, elle leur permettra de vite maitriser les calculs. Ainsi, poursuit notre informateur désormais, l’accent ne sera pas mis sur les images. « Nous avons décidé de mettre l’accent sur les enseignements syllabaires comme dans le livre Mamadou et Binéta », justifie le ministère. Cette dernière mesure, si elle est saluée par la majorité des parents d’élèves, laisse cependant un petit arrière goût amer pour ceux qui avaient acheté plutôt les manuels scolaires de leurs progénitures.

-La rentrée scolaire 2016-2017 en Côte d’Ivoire marquera la première année de mise en marche effective de la loi sur la scolarisation obligatoire pour tous les enfants de 6 à 16 ans.

A.S.

Voir plus

Article connexe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close