Politique

Politique ivoirienne: Gbagbo demande un rapprochement du Fpi vers les partis politiques de gauche

Abidjan, 7 janvier (LP) – Le président du Front populaire ivoirien (Fpi, opposition), Laurent Gbagbo, par ailleurs ancien président de la République en détention à La Haye, a demandé un « rapprochement » de sa formation politique « vers les partis politiques de gauche » pour une réconciliation nationale, a annoncé lundi Assoa Adou, Secrétaire général, lors d’un point de presse à Abidjan.

« Aller vers les partis politique de gauche pour se renforcer et s’approprier d’avantage la problématique de la réconciliation nationale, gage de la stabilité et d’une paix durable en Côte d’Ivoire », a déclaré M. Adou, lors de son point de presse.

M. Gbagbo a invité l’ensemble de la direction du parti à « entreprendre, sans délai, toute les initiatives nécessaires en vue de la promotion et de la mise en œuvre effective de la réconciliation nationale et de la cohésion sociale », a-t-il ajouté, en présence de l’ancien président du Mouvement des Forces d’Avenir (Mfa, proche du pouvoir), Anaky Kobenan.

Selon M. Adou, M. Gbagbo « met (ainsi) le parti en mission auprès de tous les acteurs de la vie politique et de la société civile sans exception en vue d’une grande mobilisation pour construire ensembles les bases de la vraie réconciliation entre les filles et les fils de la Côte d’Ivoire ».

M. Gbagbo a été arrêté en avril 201 à l’issue de la crise post-électorale de 2010 qui avait opposé les forces qui lui étaient loyales et aux Forces armées des Forces nouvelles (Fafn, ex-rébellion) appuyées par les forces onusiennes.

En détention à Korhogo (nord ivoirien), M. Gbagbo a été transféré à La Haye le 30 novembre 2011.

lok

Voir plus

Article connexe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close