Politique

PDCI : des cadres jugent « inadmissibles » les déclarations contre le Secrétariat exécutif

Abidjan, 8 Juin (LP) – Le Président du réseau des cadres du Parti démocratique de Côte d’Ivoire, Djédri N’Goran a qualifié jeudi d’ »inadmissibles et inacceptables » les propos tenus par le député Félix Anoblé contre le Secrétariat exécutif du parti, face à la presse au siège du parti à Cocody, une des communes d’Abidjan.

Lors d’une conférence de presse animée mardi au Golf Hôtel, M. Anoblé avait estimé que le 12ème congrès « n’a jamais fait du Secrétaire Exécutif un organe du parti ».

« Nous dénonçons les statuts actuels du PDCI… Le terme chef du secrétariat exécutif n’a jamais été dit au congrès », avait affirmé M. Anoblé.

En réaction M. N’Goran a dénoncé le « ton accusateur » de M. Anoblé contre « la haute direction » du parti, y compris « le Président dudit parti à travers le Secrétaire Exécutif » en chef, Maurice Kacou Guikahué, face à la presse.

« Cette agression à l’égard du Secrétaire Exécutif n’est pas de nature à raffermir la ligne directrice définie par le Président Henry Konan Bédié, qui demande la cohésion au sein du parti et la préservation du PDCI de la cacophonie, source de désordre », a indiqué M. N’Goran.

M. N’Goran a relevé que M. Guikahué est un « éminent militant de longue date du parti » qui « fait quotidiennement au mieux, avec dignité et responsabilité pour la préservation de notre parti ».

Pour le conférencier, la préséance au PDCI se présente comme suit: « le Président du Parti, le Bureau Politique et enfin le Secrétariat Exécutif… »

cah/bbe

Voir plus

Article connexe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close