Société

Lutte contre la déforestation en Côte d’Ivoire : le Gouvernement renforce les capacités de protection

Abidjan, 30 novembre (LP) – Le Gouvernement ivoirien a renforcé les capacités de protection de ses forêts à travers la mise en place d' »une politique de réhabilitation et de préservation », a annoncé vendredi le Ministre des Affaires étrangères, Marcel Amon Tanoh, dans une interview accordée à Radio France Internationale (Rfi).

« Le ministre des Eaux forêts a adopté en conseil des ministres une politique de réhabilitation et de préservation des forêts », a expliqué vendredi M. Tanoh, dans son interview à Rfi.

Aussi, a-t-il ajouté que la déforestation est liée à plusieurs phénomènes notamment « les feux de brousses, l’agriculture extensive, l’occupation illicite de certaines forêts classées, le temps et la sécheresse ».

Selon lui, cette politique « va permettre de replanter un certain nombre d’arbre et d’introduire une nouvelle vision qui est l’agroforesterie ».

« Cela veut dire en même temps qu’on plante, en dessous, on plante du cacao, des plantes alimentaires fruitières. C’est une politique qui va aider à reforester rapidement », a conclu M.Tanoh.

Etc Terra – Rongead a estimé que la surface des forêts ivoiriennes a reculé de 7,8 à 3,4 millions d’hectares (10,6% du territoire), dans une étude menée sur la période allant de 1990 à 2015, commanditée par l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (Fao) et le Secrétariat Exécutif Permanent de Réduire les Emissions de la Déforestation et de la Dégradation des forets (Redd+).

auk/bbe

Voir plus

Article connexe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close