Culture

Liberté de la presse 2018 : la Côte d’Ivoire perd une place (RSF)

Abidjan, 25 Avril (LP) – La Côte d’Ivoire a été classée 82ème sur 180 pays au plan mondial en 2018 avec un score de 30,08 points contre 81e en 2017 et 16 africain derrière le Ghana (1er), Burkina (5e), Niger (10e) (RSF), selon Reporter Sans Frontière (RSF).

La Côte d’Ivoire a perdu en 2018 une place dans le classement de RSF, passant de la 81ème à la 82ème place mondiale, très loin derrière les pays africains tels le Ghana classé 23ème, la Namibie 26ème, l’Afrique du Sud 28ème, le Cap-Vert 29ème, le Burkina 41ème, le Botswana 48ème, le Comores 49ème, le Sénégal 50ème, etc.

Elle est également très loin derrière plusieurs pays européens et américains. La Norvège se trouve en tête de peloton au rang mondial suivie de la Suisse 2ème et les Pays-Bas 3ème. L’Allemagne, le Canada, la France, le Royaume-Uni, les Etats-Unis et l’Italie sont classés respectivement 15ème, 18ème, 33ème, 40ème, 45ème et 46ème.

« En Côte d’Ivoire, si les violences liées à la crise électorale de 2011 appartiennent au passé, les médias demeurent un domaine particulièrement surveillé par le pouvoir », s’est justifié RSF, dans un commentaire publié sur son site.

En effet, l’Ong a qualifié la nouvelle loi sur la presse votée par l’Assemblée Nationale en décembre 2017 de « progrès qui doit mettre fin à la détention provisoire de journalistes » pratiquée régulièrement dans le pays « malgré la dépénalisation des délits de presse depuis 2004 ».

Mais « en 2017, huit journalistes en ont été victimes », a estimé l’Ong, qui juge « plus liberticides » d’« autres dispositions » de la nouvelle loi « comme le délit d’offense au chef de l’État ou la possibilité de poursuivre des journalistes pour diffamation pour des faits, même vérifiés, s’ils remontent à plus de 10 ans ».

« La libéralisation promise du secteur de l’audiovisuel se fait toujours attendre », a souligné l’Ong de défense des droits de journaliste.

La Côte d’Ivoire est passée de la 159ème place en 2012, à la 81ème place en 2017, s’était réjoui le 25 janvier, Alassane Ouattara, Président de la République, à l’occasion de la présentation de vœux à la presse au Palais de la Présidence à Abidjan, avant d’ajouter : « j’ai demandé́ au Ministre en charge de la Communication de travailler à l’amélioration de ce classement ».

bbe/ydo

Voir plus

Article connexe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close