Politique

Groupe parlementaire RHDP : « Je ne suis pas surpris » (Mabri)

Abidjan, 15 mars (LP) – Le Président de l’Union pour la Démocratie et pour la Paix en Côte d’Ivoire (UDPCI, membre de l’alliance au pouvoir), Albert Mabri Toikeusse a déclaré ne pas être « surpris » du projet de la création d’un groupe parlementaire pour la coalition au pouvoir, lors d’une rencontre jeudi avec les députés membres du comité ad-hoc pour la mise en place dudit groupe.

« Je ne suis pas surpris des initiatives qu’ils prennent », a dit M. Mabri, indiquant que l’idée de la création d’un groupe parlementaire unifié « a été disputée au niveau du Comité de Haut Niveau » du Rassemblement des Houphouëtistes pour la Démocratie et la Paix (RHDP, alliance au pouvoir).

Il a révélé que « tous » les partis ont « soutenu » l’idée « au niveau du comité de Haut Niveau ».

« Dès que nous parviendrons à démarrer le parti unifié dans les étapes initiales, la première des choses à faire, dans la logique, c’est donc la création du groupe parlementaire RHDP », a-t-il expliqué.

Le comité ad-hoc pour la mise en place du groupe parlementaire unifié sillonne les partis de la coalition pour la constitution de ce groupe parlementaire.

A l’issue de sa rencontre avec le Parti Ivoirien des Travailleurs (PIT), Joseph Séka Séka, président de cette formation politique, s’est dit « disposé » et annoncé que les initiateurs de ce projet peuvent « compter » sur son parti.

Après les élections législatives de 2016, l’alliance au pouvoir regroupant en son sein le Parti Démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI), le Rassemblement de Républicains (RDR, parti au pouvoir), l’UDPCI, le Mouvement des Forces d’Avenir (MFA), l’Union pour la Côte d’Ivoire (UPCI), le PIT n’avait pas pu s’entendre pour sur le principe d’un groupe parlementaire unique en raison des dissensions.

ydo

Voir plus

Article connexe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close