Economie

Fraude sur l’électricité en Côte d’Ivoire : Une perte de 40 à 45 milliards de FCFA par an (CIE)

Gagnoa (Côte d’Ivoire), 9 Mai (LP) – La fraude sur l’électricité en Côte d’Ivoire est estimée à une perte de « 40 à 45 milliards de FCFA » pour l’économie Ivoirienne, a révélé Jérôme Siahé Néamin, Directeur régional sud-ouest pour le compte de la Compagnie ivoirienne d’électricité (CIE), lors d’une rencontre avec des populations.

« Cette perte en francs CFA est estimée entre 40 et 45 milliards », a déclaré M. Siahé, lors de la réunion d’information et de sensibilisation relative à la mise en application du code de l’électricité en vue de lutter efficacement contre la fraude.

« Depuis le 5 Avril 2014, les dispositions du code de l’électricité sont rentrées en application. Si au cours d’un contrôle vous êtes appréhendés, la loi va s’appliquer », a prévenu le patron de la CIE dans la région du sud-ouest.

Mais déjà, dans le département de Gagnoa, ville située à 271 km à l’ouest d’Abidjan, la mesure est en vigueur. « Lors des contrôles sur le terrain, on a procédé à des arrestations. Pour dire aux populations que le vol de l’électricité est un délit. J’ai pas le nombre de personnes arrêtées puisqu’il y a eu plusieurs opérations menées », a-t-il expliqué.

Il a fait remarquer qu’à Gagnoa spécifiquement, le rendement de la CIE devrait être normalement à 94%, mais elle est à 87%. Cette différence de 7%, explique-t-il, est liée à la fraude.

« Vous comprenez donc pourquoi le gouvernement a décidé de lutter contre la fraude. D’où la nécessité de la mise en application du code de l’électricité », a-t-il commenté.

bbe, avec ala

Voir plus

Article connexe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close