Politique

Elections municipales : la Cour Suprême annule le scrutin dans 4 communes

Abidjan, 30 novembre (LP) – La Chambre Administrative de la Cour Suprême a annulé vendredi les élections municipales du 13 octobre dans quatre (4) communes de la Côte d’Ivoire, dans une décision rendue publique, à son siège sis à Cocody, commune d’Abidjan.

« Les élections sont annulées dans les communes de Bingerville (Abidjan), Rubino (sud), Boko (nord) et Grand-Bassam (sud) », a annoncé vendredi le juge Pierre Kobo, Président de la Chambre Administrative de la Cour Suprême, face à la presse.

Aussi, a-t-il ajouté que les élections dans ces 4 communes sont à reprendre dans trois (3) mois.

Plusieurs recours, plus d’une centaine notamment, avaient été déposés devant la Chambre administrative de la Cour suprême par des candidats malheureux qui estimaient avoir été volés..

Les élections couplées du 13 octobre ont été marquées par des violences dans la commune de Grand-Bassam (Sud), les communes abidjanaises de Port-Bouet et Abobo ainsi que dans la région du Guémon (Ouest), faisant 5 morts.

Le Rassemblement des Houphouëtistes pour la Démocratie (Rhdp, coalition au pouvoir), grand vainqueur remporte dix-huit (18) des trente et une (31) régions et quatre-vingt-neuf (89) communes sur deux cent un (201) dont les communes abidjanaises de Treichville, Koumassi et Yopougon.

A l’issue de ce scrutin, la coalition au pouvoir, notamment le Rhdp a obtenu 18 sièges contre 6 pour le Parti Démocratique de Côte d’Ivoire (Pdci, opposition), 3 pour les indépendants, 2 pour le Pdci – Rhdp et 1 pour le Front populaire ivoirien (Fpi, opposition).

amk/bbe

Voir plus

Article connexe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close