Politique

Démission de Soro : « Ouattara s’est débarrassé de son bras gauche » (Affi)

Abidjan, 23 février (LP) – Le Président du Front populaire ivoirien (Fpi), Pascal Affi N’Guessan a estimé samedi que le Président de la République, Alassane Ouattara « s’est débarrassé de son bras gauche » commentant la démission du Président de l’Assemblée nationale, Guillaume Soro, à l’occasion d’une cérémonie d’échanges de vœux avec les militants de son parti, à Abidjan.

Après sa séparation d’avec « son bras droit », Henri Konan Bédié, Président du Parti Démocratique de Côte d’Ivoire (Pdci, opposition) – dans un passé récent membre de la coalition au pouvoir – M. Ouattara « s’est débarrassé de son bras gauche », a déclaré M. Affi, estimant que « les conditions sont réunies pour un sursaut en 2020 ».

Le 8 février, lors d’une session extraordinaire, M. Soro a rendu démission de la présidence de l’Assemblée en raison de ses « convictions politiques » incompatibles avec celles relatives au du Rassemblement des Houphouëtistes pour la Démocratie et la Paix (Rhdp Parti Unifié au pouvoir).

« J’ai choisi de ne pas m’engager au Rhdp Unifié. Ainsi, je n’ai pas pu prendre part au Congrès » du 26 janvier tenu au stade Félix Houphouët-Boigny d’Abidjan, avait-il poursuivi.

M. Soro, à qui l’on prête des intentions pour les élections présidentielles de 2020, a indiqué avoir « rendu le tabouret pour aller chercher le fauteuil » présidentiel face au candidat du Rhdp. Mais serait-il M. Ouattara, qui avait, à plusieurs reprises déjà, indiqué que la Constitution l’autorise ? « M. Ouattara n’est pas concerné par l’élection de 2020. La Constitution l’en empêche », a réaffirmé samedi M. Affi, lors de la présentation de vœux.

ako/bbe

Voir plus

Article connexe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close