Politique

Décès Sangaré : Soro rend hommage à « un combattant et passionné de la démocratie »

Abidjan, 4 novembre (LP) – Le Président de l’Assemblée Nationale de Côte d’Ivoire, Guillaume Soro, a rendu hommage à Aboudramane Sangaré, premier vice-président du Front Populaire Ivoirien (Fpi, opposition), décédé samedi des suites d’une longue maladie, dans un communiqué.

« Je salue la mémoire d’un combattant passionné de la Démocratie et des Libertés individuelles, dont l’engagement aux côtés de M. Laurent Gbagbo (ancien Président ivoirien) pour l’installation du pluralisme politique en Côte d’Ivoire reste l’un des acquis de notre pays », a déclaré M. Soro, selon le communiqué, publié sur les réseaux sociaux.

« La Côte d’Ivoire perd l’un de ses plus valeureux fils », a-t-il ajouté, quand le Président du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (Pdci, opposition), Henri Konan Bédié, qualifiait le défunt d' »animateurs de premier plan de la vie politique ivoirienne », dans une déclaration.

« Ce décès est, douloureusement, ressentit par le Pdci-Rda… Les Ivoiriens que nous sommes, dans notre diversité politique et sociale, venons de perdre un homme d’Etat, un homme d’honneur et même un acteur politique de premier plan demeuré fidèle » à M. Gbagbo et à « la ligne politique originelle du Fpi », a indiqué le Pdci.

Cité parmi les acteurs principaux de la création du Fpi avec M. Gbagbo en détention à La Haye depuis 2011, M. Sangaré, ancien Ministre des Affaires étrangères, est l’incarnation de l’aile dure et intransigeante du parti.

Il présidait à la destinée de cette frange des « Gbagbo ou rien » qualifiés de dissidents face au camp dirigé par Pascal Affi N’Guessan, qui tient sa légitimité de Président du parti d’une décision judiciaire rendue par le Tribunal d’Abidjan.

A sa libération de prison le 9 août dernier, l’ex-Première Dame de Côte d’Ivoire, Simone Gbagbo déclarait, sans faire mention de M. Affi : « Sangaré est à l’image du Fpi ».

M Sangaré est décédé samedi matin dans une clinique de Marcory, commune d’Abidjan, des suites d’une opération subie à cause d’un cancer de la prostate.

C’est le troisième décès que le Fpi (camps Affi et Sangaré) enregistre en moins de 2 mois après celui de Marcel Gossio survenu le 21 octobre et de Raymond N’dori le 8 septembre.

amk/bbe

Voir plus

Article connexe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close