Société

Côte d’Ivoire : une « concertation nationale » pour « faire le diagnostic » du système de l’enseignement supérieur (communiqué)

Abidjan, 21 février (LP) – Le Ministère ivoirien de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique a annoncé l’organisation d’une « concertation nationale » du 27 février au 1er mars à Abidjan pour « faire le diagnostic » du système, dans un communiqué rendu public jeudi en début d’après-midi.

« Le Ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, organise la concertation nationale sur l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, à  Abidjan, (Université Félix Houphouët-Boigny et École normale supérieur), du 27 février au 1er mars 2019 », indique le communiqué, dont Le Progrès a reçu copie jeudi.

« Cette concertation nationale vise, entre autres, à faire le diagnostic du système d’Enseignement supérieur et de Recherche scientifique à travers l’identification des bases d’une politique nouvelle et ambitieuse pour une meilleure employabilité des diplômés, et pour des résultats de recherche au service du développement économique et social », poursuit le même texte.

Sont attendus à cette rencontre, « environ 250 invités » à l’ouverture et « 200 participants aux travaux » en provenance de l’Europe, la Côte d’Ivoire et des autres pays africains. Au nombre desquels, « des décideurs politiques, des spécialistes des questions touchant l’éducation, le droit, les stratégies de développement, des enseignants-chercheurs et chercheurs, des étudiants, etc ».

Cette rencontre intervient dans un contexte de crise à l’université marquée par une grève lancée depuis le 4 février par la Coordination nationale des Enseignants-Chercheurs et Chercheurs de Côte d’Ivoire (Cnec), l’arrestation de deux leaders syndicaux et des sanctions prononcées contre des enseignants dans une affaire les opposants à la Présidence de l’Université Félix Houphouët-Boigny d’Abidjan-Cocody.

Un mouvement condamné dimanche par le Ministre Mabri Toikeusse de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, à l’émission « Les Salons de Radio Côte d’Ivoire », qui évoquait les efforts du Gouvernement et annonçait un investissement de « 300 milliards à 400 milliards de FCFA » sur « deux (2) ans » pour « l’extension de l’université de Man et la construction des universités de San Pedro et de Bondoukou ».

bbe/ako

Voir plus

Article connexe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close