Politique

Côte d’Ivoire : un député proche de Soro condamné à 12 mois de prison ferme

Abidjan, 29 janvier (LP) – Le député Alain Lobognon, proche de Guillaume Soro, Président de la l’Assemblée nationale ivoirienne, a été condamné mardi à 12 mois de prison ferme pour « divulgation de nouvelles fausses et incitation à la violence » par le Tribunal de première instance d’Abidjan-Plateau, a-t-on constaté.

« Le Tribunal déclare coupable » M. Lobognon « des faits qui lui sont reprochés, le condamne à 12 mois de prison, 300.000 Fcfa d’amende et au dépôt », a indiqué le juge Cissoko Amouroulaye, à l’issue de plus 3 heures de procès au Palais de justice du Plateau.

« C’est une décision. Nous la respectons mais nous ne la partageons pas. Dès demain (mercredi), nous allons faire appel », a indiqué Me Gohi Bi, l’un des huit (8) avocats du détenu.

Deux (2) heures après le début du procès, les huit avocats se sont retirés, estimant que « les conditions n’étaient pas réunies pour un procès équitable ».

Mardi matin, avant le début, une trentaine de députés venus soutenir leur collègue n’avaient pas pu accéder au Palais de justice, selon des témoins.

Après une audition le 15 janvier, M. Lobognon a été placé sous mandat du dépôt et déféré à la Maison d’Arrêt et de Correction d’Abidjan (Maca).

Le 16 janvier, soit 24 heures plus tard, le Bureau de l’Assemblée nationale s’était réuni et avait voté pour « la suspension de la détention et des poursuites contre » M. Lobognon avec « 12 voix pour, 1 contre et 1 nulle », après 7 heures d’échanges sans consensus.

« Le mode de votation ne nous convient pas et nous allons prendre les dispositions légales pour nous prévaloir », a réagi Mamadou Diawara, s’exprimant au nom des députés proches du pouvoir, qui, par ailleurs, s’étaient retirés du vote.

Voir plus

Article connexe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close