Politique

Côte d’Ivoire : Soro « considère marxiste » alors que le Rhdp est « libéral social » (Ouattara)

Abidjan, 11 février (LP) – L’ex-Président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire, Guillaume Soro ayant rendu démission vendredi « se considère marxiste » alors que le Rassemblement des Houphouëtistes pour la Démocratie et la Paix (Rhdp Parti Unifié, au pouvoir), a indiqué le Président Alassane Ouattara, dans un entretien lundi matin sur Radio France Internationale (Rfi).

« Guillaume Soro a estimé qu’il était plus d’une idéologie politique qui n’était pas celle du Rhdp. Puisque les Houphouëtistes (idéologie de feu ancien Président Félix Houphouët-Boigny), nous sommes un parti libéral social. Lui se considère marxiste. Donc, je comprends que, de ce fait, que ce ne soit pas compatible avec ses convictions », a expliqué M. Ouattara, interrogé par Rfi au sommet de l’Union africaine.

Depuis vendredi, M. Soro a rendu sa démission de la présidence de l’Assemblée pour ses « convictions politique », expliquant qu' »aucune alternative » ne lui a été laissée.

« J’ai décidé de sacrifier mon poste pour la paix », avait-il déclaré, devant 245 sur 252 députés siégéant à l’Assemblée nationale.

« On a forcé qui que ce soit nous avons eu de bons entretiens, il m’a confirmé tout cela. Il m’a dit qu’il voulait prendre un peu de temps ; il envisage d’aller faire des études … et puis après on verra. Je n’exclus pas qu’il revienne à la maison d’ailleurs », indiqué M. Ouattara.

Selon le Président ivoirien, « le Rhdp est largement majoritaire, pratiquement les 2/3 du parlement. Il faut bien que le Président du Parlement soit issu du Rhdp ».

M. Ouattara a aussi évoqué la question de ses rapports avec l’ex-Président de l’Assemblée nationale, qui seraient dégradés selon des rumeurs qui circulent depuis des mois.

Mais pour M. Ouattara, M. Soro « est un jeune qui est attaché à (sa) personne » … avec qui il « maintiendrait les rapports que (ils ont) eus ».

« J’ai beaucoup d’estime pour Guillaume Soro. C’est un jeune homme que je considère comme un de mes fils… Il a été courageux. Il a fait un travail important. Il était engagé contre l’ivoirité », a-t-il poursuivi, avant d’ajouter : « Maintenant que ces problèmes sont derrière nous, il veut mener une carrière politique conformément à ses convictions politiques … il est libre de le faire ».

Selon M. Ouattara, M. Soro peut même être candidat aux prochaines élections présidentielles.

« C’est son choix, c’est sa liberté. J’ai dit que tout le monde peut être candidat. Par conséquent, la constitution l’autorise à le faire et il n’est pas question pour moi de qui que ce soit comme certains ont tenté de le faire par le passé ».

Cette démission intervient dans un contexte marqué par des appels à la candidature M. Soro aux élections présidentielles de 2020 par plusieurs de ses proches, dont le député Alain Lobognon, Mme Affoussiata Bamba-Lamine, les mouvements Union des Soroïstes et le Rassemblement pour la Paix (Raci).

M. Soro avait été réélu le 9 janvier 2016 Président de l’Assemblée nationale pour un mandat de 5 ans.

bbe

Voir plus

Article connexe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close