Politique

Côte d’Ivoire : quelques heures après sa libération, le député Lobognon veut « poursuivre le combat… »

Abidjan, 14 février (LP)  – Le député ivoirien, Alain Lobognon, libéré après un mois passé en prison, a annoncé jeudi vouloir poursuivre le combat pour que les « détenus d’opinion » dans son pays recouvrent leur liberté, sur sa page twitter.

« Libre. J’ai retrouvé les miens, mon épouse, mes enfants, mes Amis. Je vous dois la Liberté. Vous qui, par de réels soutiens et initiatives, m’avez permis de recouvrer mes droits et libertés », a réagi M. Lobognon, libéré mercredi en début de soirée après plus de 7 heures de procès en appel.

« Je poursuis le combat pour sortir de prison tous les détenus d’opinion », a-t-il ajouté.

Condamné le 29 janvier à 12 mois de prison ferme et 300.000 Fcfa d’amende pour « divulgation de nouvelles fausses, trouble à l’ordre public et incitation à la violence » en Première Instance du Tribunal d’Abidjan-Plateau, la Cour d’Appel a réduit mercredi la peine de M. Lobognon à 6 mois de prison avec sursis et ordonné sa « mise en liberté immédiate ».

Le 9 janvier, M. Lobognon avait twitté que le procureur de la République, Richard Adou avait « ordonné l’arrestation » du député Jacques Ehouo « malgré » que le Bureau de l’Assemblée nationale avait demandé la suspension des poursuites. M. Ehouo, à qui, il est reproché des faits de « détournement de derniers public et de blanchiment de capitaux ».

M. Lobognon est l’un des proches de l’ex-Président de l’Assemblée nationale, Guillaume Soro, en froid depuis des mois avec le Président de la République, Alassane Ouattara.

bbe

Voir plus

Article connexe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close