Politique

Côte d’Ivoire/Pdci : Bédié dénonce un « complot » contre son parti

Doukro (Côte d’Ivoire), 08 octobre (LP) – Le président du Parti Démocratique de Côte d’Ivoire (Pdci), Henri Konan Bédié, a dénoncé lundi un « complot » du pouvoir en place contre son parti, suite aux assignations en justice, lors d’un discours d’orientation à l’ouverture de la 9ème réunion du Bureau politique à Daoukro, ville située à 237 km au nord d’Abidjan.

« Depuis un moment, le Pdci Rda, héritage du Père fondateur de la Côte d’Ivoire, (feu) le Président Félix Houphouët-Boigny, fait l’objet de complots visant à le déstabiliser et à le faire disparaître », a révélé lundi M. Bédié, dans son discours à Daoukro.

Le 19 septembre, la justice a ordonné la suspension des décisions du Bureau politique du plus vieux parti de Côte d’Ivoire tenue le 17 juin suite à une plainte déposée auprès du Parquet par un de ses cadres, en l’occurrence Jérôme N’guessan.

Depuis le 28 septembre, le Pdci fait face à une nouvelle plainte portée par le même cadre pour demander l’annulation des décisions du Bureau politique du 24 juin qui avait entériné les décisions du 17 juin.

« Pour justifier cette action, leurs initiateurs veulent faire croire que le Bureau politique ne serait pas compétent pour prolonger le mandat du Président du parti et décider du retrait du Pdci du Rassemblement des Houphouëtistes pour la Démocratie et la Paix (Rhdp, coalition au pouvoir) », a expliqué M. Bédié.

« Ce qui est inexact, le Bureau politique étant l’organe de décision entre deux congrès, selon l’article 54 de nos statuts », a-t-il poursuivi, soulignant que « les véritables motivations de ces actions en justice se trouvent donc ailleurs ».

« Elles sont les conséquences de notre refus de dissoudre le Pdci-Rda pour le fondre dans un quelconque Parti Unifié », a-t-il précisé.

A 2 ans de la fin du 2ème mandat du Président Alassane Ouattara, la question de la désignation d’un candidat de la coalition à sa succession et celle de la mutation du Rhdp groupement politique en Rhdp Parti Unifié avant ou après les élections présidentielles de 2020 ont créé une grave crise entre les principaux partis alliés notamment le Pdci et le Rassemblement des Républicains (Rdr, parti au pouvoir).

Après la naissance du Rhdp Parti Unifié le 16 juillet, le Pdci a annoncé son retrait de la coalition le 8 août, dénonçant des « irrégularités » dans le processus de mutation.

Cette position du Pdci « est inacceptable », avait régi le 16 juillet M. Ouattara, désigné comme Président du Rhdp Parti Unifié.

yas/bbe, avec diz

Voir plus

Article connexe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close