Politique

Côte d’Ivoire/Lider: les dissidents annoncent un meeting fin avril à Sassandra

Abidjan, 14 Avril (LP) – Les dissidents de Liberté et Démocratie pour la République (Lider, opposition), parti créé par Mamadou Koulibaly, ancien Président de l’Assemblée Nationale sous l’ex-Président ivoirien Laurent Gbagbo, ont annoncé samedi un « meeting » fin avril à Sassandra (ouest), pour mobiliser la base, dans un communiqué après une réunion.

« Il est annoncé pour la fin du mois d’avril un meeting de mobilisation dans le département de Sassandra avec une remise de dons aux associations et coopératives », indique le communiqué signé par « le Secrétaire général » Etienne Brou Yao.

« Le Secrétariat général a engagé le Président du parti à tenir lors du meeting » un « message de cohésion et de réconciliation » et à présenter « les grands axes de la ligne » de la formation politique, poursuit le texte.

Le samedi 17 mars, la dissidence née au sein de Lider a porté à la tête du parti, Lancina Karamoko, en remplacement de M. Koulibaly, à l’issue d’un congrès extraordinaire tenu à Abidjan.

« J’ai la caution des textes du parti (…). Je n’ai pas besoin d’avoir la caution du Président sortant », avait confié M. Karamoko à la presse, après ledit congrès.

Une semaine plus tard, soit le samedi 24 mars, des militants réunis au siège du parti ont élu Mme Monique Gbékia, présidente en remplacement de M. Koulibaly, lors d’un « 3ème congrès ordinaire ».

« Ça fait 6 ans, j’ai passé à la tête du parti, tout n’a pas été réussi (…) Il y a encore beaucoup de choses à faire mais mes 2 mandats, conformément à nos textes, sont terminés », avait déclaré M. Koulibaly.

« C’est avec beaucoup de fierté que je vais vous (Mme Gbékia) passer le flambeau. Il faut la tourner vers vous, il faut la tenir haut », avait poursuivi M. Koulibaly, avant d’exhorter son successeur à s’apprêter en vue d’affronter devant la « justice » qui menacent de la faire « affecter » dans un village.

« Ils (les dissidents) sont partis parce que (pour eux) vous (Mme Gbékia) n’avez pas une bonne coloration ethnique… », a-t-il conclu.

Dans leur communiqué dont Le Progrès a reçu copie, la branche dissidente a affirmé vouloir « tout mettre en œuvre pour le retour de l’ensemble des anciens militants pour diverses raisons ».

bbe/ydo

Voir plus

Article connexe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close