Politique

Côte d’Ivoire: le PDCI « endosse entièrement » les discours de Guikahué et Billon (Déclaration)

Abidjan, 16 mars 2018 (LP) – Le Secrétariat Exécutif du Parti Démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI, membre de la coalition au pouvoir) a affirmé qu’il « endosse entièrement » les discours prononcés à Yamoussoukro (ville du centre) par chef Maurice Kacou Guikahué et son Porte-parole Jean-Louis Billon, dans une déclaration.

« Le secrétariat Exécutif du PDCI-RDA endosse entièrement l’intervention » de MM. Guikahué et Billon, lors de la cérémonie d’hommage au Président du parti, Henri Konan Bédié, le 10 mars à Yamoussoukro, indique la déclaration lue par Aminata Ndiaye, une des Porte-parole de cette formation politique.

« Il y a une promesse : 2015 Ouattara, 2020 : PDCI », avait indiqué M. Guikahué, assurant qu’au moment venu Bédié dira où Ouattara a fait la promesse », dans son discours prononcé à l’occasion d’une cérémonie d’hommage à M. Bédié, devant plusieurs milliers de personnes à la place Jean-Paul II de Yamoussoukro.

« Les gens peuvent enlever nos PCO (Présidents des Conseils d’Administration), nos ministres… mais nous nous préparons pour 2020″, avait-il déclaré.

De son côté, M. Billon avait estimé que le Rassemblement des Houphouëtistes pour la Démocratie et la Paix (RHDP, coalition au pouvoir) « n’est rien sans le PDCI ».

Ces déclarations ont provoqué une série de réactions du Rassemblement des Républicains (RDR, parti au pouvoir et membre du RHDP).

M. avait été traité de « politicien de salon » et M. Guikahué d’ « irresponsable » par Adama Bictogo, vice-président du RDR.

Le Secrétariat Exécutif « s’insurge … contre ces attaques, les condamne tout en s’inscrivant en faux contre les allégations qui s’y rattachent », selon le même texte.

Il « réprouve la virulence injustifiée de ces attaques », les qualifiant de « germes de conflits, susceptibles de compromettre la confiance et la convivialité entre partis alliés ».

Par ailleurs, le Secrétariat a invité le Ministre Kobenan Adjoumani, issu du PDCI, « à se ressaisir en s’abstenant dans le strict respect de la discipline » de « s’arroger l’autorité de recadrer » M. Guikahué, « tâche qui relève des prérogatives » de M. Bédié.

ydo/bco

Voir plus

Article connexe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close