A la unePolitique

Côte d’Ivoire : l’aile radicale du Fpi « prête à discuter » avec le parti au pouvoir

Abidjan, 27 mai (LP) – Le Secrétaire général de l’aile radicale du Front populaire ivoirien (Fpi, opposition), Assoa Adou a indiqué lundi que la formation politique fondée par l’ancien Président Laurent Gbagbo « est prête à discuter » avec le Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (Rhdp, au pouvoir) pour « sauver la Côte d’Ivoire », face à la presse à Abidjan.

« Nous sommes prêts à discuter avec le Rhdp sur tous les problèmes de la Nation », a déclaré M. Adou, lors d’une conférence de presse lundi, dans un hôtel d’Abidjan-Cocody.

« Nous allons bientôt partir à la rencontre de toutes les formations politiques, y compris le Rhdp et les organisations la société civile », a-t-il insisté, brandissant la réconciliation nationale comme une priorité.

« L’urgence n’est plus (la réforme de) la Commission électorale indépendante (Cei) mais la réconciliation … Si nous ne faisons pas la réconciliation, demain c’est des Rpg (armes de guerre) » qui vont sortir, a-t-il estimé.

Cette réaction de M. Adou intervient après les affrontements des 15 et 16 mai entre populations à Béoumi (département du nord) qui ont fait officiellement 11 morts, 108 blessés et 300 déplacés internes.

A l’instar des autres leaders de l’opposition, M. Adou a relevé l’usage des armes de guerre durant ces affrontements contrairement au Porte-parole du Gouvernement, Sidi Touré, selon qui le rapport de la police n’a fait état que des « armes traditionnelles de type calibre 12 ».

« Les ex-rebelles et leurs supplétifs n’ont jamais désarmé », a estimé M. Adou, prétendant que « la Côte d’Ivoire est dans le coma » et qu’il faut la « sauver ».

bbe/ako

Voir plus

Article connexe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close