Politique

Côte d’Ivoire : il faut donner le temps à Soro de s’assagir (Ouattara)

Abidjan, 15 février (LP) – Le Président ivoirien, Alassane Ouattara, a estimé vendredi que l’ex-Président de l’Assemblée nationale, Guillaume Soro, a besoin de « temps » pour « s’assagir », le qualifiant de nouveau de « fils », à l’issue d’une rencontre avec son homologue français, Emmanuel Macron, à l’Elysée à Paris.

« Guillaume Soro est un fils, un fils un peu rebelle. Il faut lui donner le temps de s’assagir », za déclaré M. Ouattara, répondant à la question d’un journaliste sur ses relations avec l’ex-Président de l’Assemblée nationale.

« Le climat n’est pas tendu », a-t-il ajouté.

Un peu plus tôt dans la journée, M. Soro avait déjà réagi face aux propos de M. Ouattara qui l’avait traité de « marxiste » dans une interview accordée lundi à Rfi.

« On m’a présenté comme marxiste. Je ne suis pas marxiste. C’est tout », a riposté M. Soro, lors de la cérémonie de lancement de son « Comité politique » à Abidjan.

« Guillaume Soro a estimé qu’il était plus d’une idéologie politique qui n’était pas celle du Rhdp (parti au pouvoir). Puisque les Houphouëtistes (idéologie de feu ancien Président Félix Houphouët-Boigny), nous sommes un parti libéral social. Lui se considère marxiste. Donc, je comprends que de son fait que ce ne soit pas compatible avec ses convictions », avait expliqué lundi M. Ouattara, interrogé par Rfi au sommet de l’Union africaine.

Depuis le 8 février, la rupture a été consommée en MM. Ouattara et Soro avec la démission de ce dernier de sa fonction de Président de l’Assemblée nationale.

« J’ai décidé de sacrifier mon poste pour la paix … Aucune alternative ne m’a été laissée… Je ne suis un homme à m’accrocher à un poste », avait déclaré M. Soro, à l’occasion d’une session extraordinaire. « J’ai choisi de ne pas m’engager au Rhdp Unifié. Ainsi, je n’ai pas pu prendre part au Congrès (constitutif du Rhdp) » le 26 janvier tenu au stade Félix Houphouët-Boigny d’Abidjan, avait affirmé, souhaitant rester fidèle à ses convictions politiques.

Voir plus

Article connexe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close