Politique

Congrès du Parti Unifié : « c’est un véritable test de mobilisation que nous allons faire le 26 janvier 2019 » (Dah Sansan)

Abidjan, 4 décembre (LP) – Le Congrès constitutif du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (Rhdp, coalition au pouvoir), prévu le 26 janvier 2019 au stade Félix Houphouët-Boigny d’Abidjan, sera « un véritable test de mobilisation », a estimé mardi Dah Sansan, Président du Rassemblement des Jeunes Républicains (Rjr, jeunesse du parti au pouvoir), annonçant la fusion des partis membres de l’alliance en « un seul parti politique », dans un entretien avec Le Progrès.

Le 16 juillet, il y a une Assemblée générale constitutive. Et le 26 janvier, il y aura un congrès constitutif. M. le Président, expliquez à vos militants la différence

L’Assemblée générale consécutive intervient pour marquer la naissance et le congrès constitutif, qui ne marque pas moins la naissance, vient pour donner des détails sur l’ensemble des organes de l’association.

Alors, ne peut-on pas dire que le Rhdp Parti Unifié existe déjà une fois pour toute ?

Le Parti Unifié existe depuis l’Assemblée générale consécutive.

Le premier acte qui a été posé, c’était une Assemblée générale consécutive ; ce qui est à la naissance des associations puisque les partis politiques sont des associations. Maintenant que l’Assemblée générale consécutive consacre la naissance de l’association du parti politique Rhdp, il faut doter ce parti d’organes et les fait fonctionner.

Donc, le congrès consécutif vient pour consacrer la création et la mise en place de tous les organes du Rhdp et leur mise en mouvement pour la bonne marche du parti.

Est-ce que cela voudrait dire qu’après le 26 janvier, on assistera à une recomposition de la scène politique ivoirienne avec une disparition des partis politiques qui composent actuellement le Rhdp ?

Pourquoi cette idée de disparition ? On vous dit que plusieurs partis politiques ont décidé, dans un souci de synergie, de renforcement de capacité et de rassemblement, de conjuguer leurs efforts pour un.

Si nous décidons ensemble d’aller vers un parti politique appelé Rhdp, cela voudrait dire que chaque parti continue d’exister au sein du Rhdp. Mais seulement que ces partis politiques qui existaient cessent effectivement d’exister en tant que personnes ; et ces personnalités sont maintenant déférées au Rhdp qui agit en leur nom.

Donc, M. le Président, on ne parlera plus du Parti Ivoirien des Travailleurs (Pit), du Mouvement des Forces d’Avenir (Mfa)… Est-ce à dire qu’on parlera exclusivement du Rhdp Parti Unifié à partir de cette date ?

On parlera exclusivement du Rhdp parti unifié. Si c’est le cas, cela voudrait dire qu’on tend forcement vers la disparition ou la dissolution de ces partis.

Ce que je condamne chez vous, c’est de vouloir qu’on signe un acte de décès ou de  disparition de ces formations politiques pour qu’un autre visage soit fait, pour qu’on dise que tel ou tel parti n’existe plus.

Mais convenez avec moi qu’on ira au Rhdp et nous sommes déjà au Rhdp. Mais moi qui suit du Rdr, comprenez avec moi, qu’étant au Rhdp, l’idée du Rdr va m’habiter pendant longtemps jusqu’à son effacement. Je ne sais pas dans combien de temps.

C’est la même chose pour ceux qui sont dans les autres partis. Et, c’est la même chose pour ceux qui sortent du Rhdp, jusqu’à ce qu’ils se rendre compte que le lieu où ils étaient n’existe plus.

Donc, laissez le temps consacré à la disparition des différents partis politiques.

L’objectif, c’est de faire un seul parti politique.

Ce n’est pas parce que le Président Henri Konan Bédié (du Parti démocratique de Côte d’Ivoire) ne veut plus du Rhdp qu’on va faire comme si la disparition d’un parti politique était une chose négative, non.

Tous les partis politiques connaissent des tensions et nous sommes en train de connaître une transformation pour répondre au besoin de l’actualité.

Avez-vous un mot à l’endroit des militants du Rhdp à quelques semaines du congrès constitutif ?

En attendant que les voix autorisées viennent lancer cet appel, je m’empresse déjà en tant que Président national de la jeunesse du Rdr et Président national de la jeunesse Rhdp, a lancé un appel de mobilisation. Parce que, c’est un véritable texte de mobilisation que nous allons faire le 26 janvier 2019 et montrer à l’opinion nationale et internationale que le Rhdp, répond  à la volonté de l’ensemble de la population ivoirienne.

Et ce jour-là, c’est une Côte d’Ivoire rassemblée que le Président Alassane Ouattara veut voir. Et nous allons nous atteler à cela.

bbe/lok

Voir plus

Article connexe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close