Culture

Musique : Arafat DJ condamné à 12 mois de prison ferme par la justice ivoirienne

Abidjan, 25 Mai (LP) – La justice ivoirienne a condamné vendredi Arafat DJ à 12 mois de prison ferme, dans l’affaire du petit Marc Régis Naï, l’un de ses danseurs, pour « coups et blessures volontaires et acte de cybercriminalité », à l’issue d’un procès au tribunal de première instance d’Abidjan Plateau.

Arafat DJ a été condamné à 12 mois de prison ferme et 20 millions de FCFA d’amende par la justice de son pays dans une affaire qui l’oppose à l’un de ses danseurs.

Après le 2eme report du procès, le père de Naï a confié qu’« Arafat sait pertinemment qu’il paiera », ajoutant que l’artiste « est très mal barré ».

Pour lui, cela fait plus de trois fois que le chanteur brille par son absence au procès mais que le verdict sera une alerte pour tous les utilisateurs des réseaux sociaux.

« Les parents du petit m’ont proposé un arrangement à l’amiable de 5 millions de F CFA, ce que j’ai refusé », a indiqué Arafat DJ, avant l’audition du 30 mars.

Le plaignant veut « que justice soit faite et que Arafat DJ paie le lourd tribut de l’humiliation donnée publiquement à son fils et par-delà à toute sa famille », plaidant pour la prison avec sursis et une amende considérable.

 

pac/bbe

 

Voir plus

Article connexe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close