Politique

Congrès du Parti Unifié : les partis au pouvoir vont se fondre en « un seul parti politique » (Adjoumani)

Abidjan, 5 décembre (LP) – Le Porte-parole principal du Rassemblement des Houphouëtistes pour la Démocratie et la Paix (Rhdp, coalition au pouvoir), Kouassi Kobenan Adjoumani a annoncé mardi, la disparition des partis membres de l’alliance au profit d’ »un seul parti véritablement national », lors d’une conférence de presse au siège dudit parti aux 2 Plateaux Vallon, dans la commune abidjanaise de Cocody.

« Après le congrès du Rhdp du 26 janvier 2019, les autres partis membres n’existeront plus. Ce sera un seul parti », a déclaré mardi M. Adjoumani, porte-parole principal de la coalition au pouvoir, face à la presse.

Il a aussi indiqué que ‘’la volonté du président (de la République) Alassane Ouattara est de mettre en place un parti véritablement national » et qui « sera le creuset de tous les partis rêvant d’un pays stable et développé, un parti de brassage et de vraie fraternité’’.

Depuis l’Assemblée générale constitutive du 16 juillet, le Rhdp Parti Unifié a été créé et M. Ouattara plébiscité à sa tête avec Henriette Dagri Diabaté et Albert Mabri Toikeusse respectivement comme premier et deuxième vice-présidents.

Le Congrès du 26 janvier 2019 vise la mise en place des organes du Parti Unifié et la fusion de tous les partis membres de la coalition en « un seul parti », a indiqué Dah Sansan, Président du Rassemblement des Jeunes Républicains (Rjr, jeunesse du parti au pouvoir, le Rassemblement des Républicains, Rdr).

Sont membres actuellement membres du Rhdp, le Rdr présidé par Mme Dagri, l’Union pour la démocratie et la paix en Côte d’Ivoire (Udpci) dirigé par M. Mabri, le Mouvement des forces d’avenir (Mfa) de Siaka Ouattara, l’Union pour la Paix (Upci) de Yao Brou, Liberté et démocratie pour la République (Lider) de Lancina Karamoko, le Parti ivoirien des travailleurs (Pit) de Séka Séka et le mouvement « Sur les traces d’Houphouët-Boigny » d’Adjoumani.

Suite à la création du Rhdp Parti Unifié le 16 juillet, le Parti démocratique de Côte d’Ivoire (Pdci, anciennement principal allié du Rdr au sein de l’alliance) a annoncé le 8 août son « retrait », dénonçant des « irrégularités » dans le processus de la naissance dudit Parti Unifié.

Les deux principaux anciens alliés sont non seulement divisés sur la question de la création du Parti Unifié avant ou après 2020 mais aussi et surtout sur la désignation du candidat de la coalition pour la prochaine présidentielle.

« Nous voulons donc profiter de cette tribune pour annoncer aux ivoiriens que quelque chose de grand se prépare et que le 26 janvier, un nouveau soleil va se lever sur la Côte d’Ivoire », a lancé M. Adjoumani, à sa conférence de presse, entouré des porte-paroles adjoints, Mamadou Touré, et Clarisse Mahi.

« C’est un véritable test de mobilisation que nous allons faire le 26 janvier 2019 et montrer à l’opinion nationale et internationale que le Rhdp, répond  à la volonté de l’ensemble de la population ivoirienne », a indiqué M. Sansan, à Le Progrès.

amk/bbe

Voir plus

Article connexe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close