Société

Centre ivoirien : les instituteurs en grève depuis lundi

Daoukro (Côte d’Ivoire), 11 décembre (LP) – La section de l’intersyndicale des enseignants du préscolaire et du primaire de Côte d’ivoire (Isepp-ci) de la région de l’Iffou (centre ivoirien) a entamé lundi une grève de quatre jours pour exiger la satisfaction de ses points de revendications.

Selon Armand Kacou, Secrétaire régional du Mouvement des instituteurs pour la défense de leur droit (MIDD) de la région de l’Iffou, la grève vise la suppression des cours de mercredi, la revalorisation des indemnités de logement, le profil de carrière, le problème des instituteurs adjoints, la suppression du concours des instituteurs adjoints, l’abrogation de la décision empêchant les instituteurs de passer le concours d’inspecteur de l’enseignement préscolaire et primaire.

« Ces revendications ont été bel et bien déposées sur la table du Ministre de l’Education nationale, de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle et sur celle du Ministre de la Fonction publique depuis le 14 novembre », a-t-il dit.

Mais jusque-là, il n’y a pas eu de tentative d’ébauche de solutions. « En revanche, ce sont des menaces et des intimidations que nous recevons », a-t-il poursuivi. « Pour assurer la continuité de la grève, nous avons fait des tournées avant cette date. Nous le ferons pendant et après la période de grève pour remercier les collègues pour leurs attitudes exemplaires », a-t-il expliqué, avant d’ajouter : « toute reprise des cours n’est pas de notre ressort mais de celui du bureau national. C’est pour cela, j’en appelle à la vigilance de l’ensemble des instituteurs pour que cette grève ne soit pas interrompue ».

bbe, avec kok

Voir plus

Article connexe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close