Société & Economie

Affrontements de Béoumi : 14 morts et 22 personnes interpelées (Procureur de Bouaké)

Bouaké (Côte d’Ivoire), 3 juin (LP) – Le nombre de morts dans les affrontements des 15, 16 et 17 mai à Béoumi (nord) est passé de 11 à 14 et les personnes interpelées de 18 à 22, selon le dernier bilan communiqué à la presse par Brama Koné, procureur de Bouaké, ville située dans le centre nord ivoirien.

« Au stade actuel de notre enquête, nous notons des avancées majeures … Nous totalisons à ce jour 22 personnes interpelées », dont « 5 déférées au Parquet et placées sous mandat de dépôt », a relevé M. Koné, lors d’une conférence de presse à Bouaké.

« Ces personnes avaient essentiellement en leur possession des fusils de type calibre 12 et une quantité importante de machettes sans autorisation administrative », a-t-il ajouté.

Au nombre des personnes interpelées, se trouve « Konan Saint Rodolphe, leader d’opinion bien connu de Béoumi » et par ailleurs « chargé de communication du Maire » de la cette ville.

« Il ressort de l’enquête que la personne ci-devant citée a joué un rôle déterminant dans cette crise », a indiqué M. Koné, ajoutant : « il s’est donc saisi des réseaux sociaux pour diffuser des informations mensongères à relent raciste ou tribaliste, dans la seule intention de soulever la communauté Baoulé contre celle des Malinkés ».

Selon M. Koné qui annonçait 14 personnes tuées, dont « 9 Malinkés, 4 Baoulés et 1 corps inconnu »,  M. Konan « a même osé divulguer de fausses informations par le biais d’un système informatique pour accuser une haute autorité administrative d’avoir acheminé des armes à Béoumi ».

Le 15 mai, des altercations entre un conducteur de taxi-moto Baoulé et un chauffeur de minicar de transport en commun ont dégénéré en affrontements interethniques, opposant des autochtones Baoulés aux allogènes Malinkés.

En vue de ramener le calme, le Porte-parole du Gouvernement, Sidi Touré, qui avait présenté le 22 mai un bilan provisoire de « 11 morts, 108 blessés et 300 déplacés internes », avait annoncé le maintien des forces de sécurité déployées « pour deux semaines » dans la ville.

bbe, avec dbz

Voir plus

Article connexe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close