Politique

Affaire Kognon Soro : « le MFA déplore et dénonce » les violences (Moutayé)

Abidjan, 10 Juillet (LP) – Le Mouvement des Forces de l’Avenir (MFA, proche du pouvoir) a dénoncé lundi les violences qui visent à entraver la liberté d’expression ou de réunion, suite au décès un jeune homme dans une « attaque » à l’arme blanche contre un rassemblement.

Kognon Soro, membre du Réseau des Amis pour la Côte d’Ivoire (RACI, mouvement proche du Président de l’Assemblée nationale) a été tué samedi lors d’une attaque menée par des individus non encore identifiés, armés de machettes contre une Assemblée générale à Korhogo, ville du nord du pays.

« Le MFA déplore et condamne toutes les formes de violence quelle que soit la raison, en particulier celles tendant à empêcher la liberté d’expression et la liberté de réunion, constitutionnellement définies », a déclaré le Président Anzoumana Moutayé, dans un communiqué.

Comme le Président de l’Assemblée nationale, M. Moutayé a présenté « ses condoléances » au « RACI, à la famille du défunt » et exprimé « sa compassion à tous les blessés ».

A l’occasion d’une conférence de presse dimanche, le député Kanigui Soro, Président du RACI a accusé le Rassemblement des Républicains (RDR, parti au pouvoir) d’être le commanditaire de cette « attaque ».
« Les accusations portées contre notre parti sont graves », a réagi lundi nuit Mamadou Touré, porte-parole du RDR, à l’issue d’une réunion du Bureau politique.

« Nous dénonçons cette violence », a-t-il ajouté, avant de conclure : « la violence ne doit pas être utilisée en politique ».

En effet, M. Moutayé a appelé « tous les acteurs politiques et sociaux à la retenue et à faire leur la culture de la paix », selon le même texte.

bbe

Voir plus

Article connexe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close