Culture

123 employés licenciés à Fraternité Matin : le Ministre de la Communication exprime sa « compassion »

Abidjan, 22 novembre (LP) – Le Ministre ivoirien de la Communication, Sidi Touré a exprimé jeudi sa « compassion » aux agents du quotidien gouvernemental Fraternité Matin, licenciés sur la base de « critères objectifs et justifiés », face à la presse, à l’issue d’un Conseil des ministres au Palais présidentiel d’Abidjan.

« Je voudrais partager ma compassion à l’endroit de ces personnes qui sont touchées par ce licenciement », s’est exprimé M. Touré, lors d’une conférence de presse tenue après le Conseil des ministres.

Il a fait observer que depuis plus de dix ans la Société nouvelle de presse et d’édition de Côte d’Ivoire (Snpeci) subit des contre-coûts personnel et financier.

« Il est important que l’Etat prenne toutes les dispositions à cet effet pour éviter que cette structure se retrouve en situation de faillite », a-t-il justifié.

La société a enregistré des pertes cumulées de 2,3 milliards de Fcfa sur la période 2012-2017, portant ainsi les déficits cumulés de l’entreprise à 10 milliards de Fcfa en fin 2016, selon la note parue le 16 novembre.

Les ventes du quotidien Fraternité Matin atteignent moins de 5.000 exemplaires par jour, selon les chiffres publiés par le Conseil national de la presse ivoirien sur son site internet.

Au total, 123 agents, dont 11 journaliste sont concernés par ce licenciement pour « motifs économiques ».

auk/lok

Voir plus

Article connexe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close